Image default
Maison

Chaude ou froide, quel type de veranda choisir ?

Rate this post

Si la véranda est un type d’aménagement auquel on a recours depuis des dizaines d’années, force est de constater que l’offre a, de nos jours, tendance à réellement s’étoffer. Il s’agissait en effet à l’origine d’une surface supplémentaire accolée à la maison, dont on se servait principalement dès l’arrivée des beaux jours, dans la mesure où celle-ci n’était pas chauffée. Aujourd’hui, les propositions sont nombreuses de façon à faire en sorte que cet aménagement corresponde au mieux à l’usage que vous souhaitez en avoir.

Nous avons ainsi eu l’idée de faire, avec ce billet, un rapide tour d’horizon des possibilités s’offrant à vous, afin, surtout, que vous puissiez effectuer votre choix en toute connaissance de cause si vous êtes sur le point de faire construire une véranda.

Chaude ou froide : deux types de véranda

Nous l’évoquions à demi-mot en introduction, la véranda peut prendre deux formes différentes. Comme son nom l’indique, la véranda chaude est chauffée, tandis que la froide représente la véranda telle qu’elle l’était à ses origines, une simple extension vitrée ne présentant d’autre commodité que celle d’offrir un espace de vie supplémentaire.

Si la première a pris, au fil du temps, un très net avantage sur le marché, elle présente malgré tout des spécificités que certains peuvent aller jusqu’à considérer comme étant des inconvénients. Plus chère à l’achat, elle occasionne aussi un entretien plus conséquent. Il faut aussi inclure les frais afférents à son chauffage dans son budget.

Les spécificités de la véranda froide

La véranda froide, présente, quant à elle, de multiples avantages. En effet, son toit n’est pas fixe, il en est de même pour ses parois. Vous pouvez ainsi moduler l’espace à votre guise, notamment en période de fortes chaleurs. Cela représente un gain de place important, tout en offrant une modularité des plus pratiques.

Son installation se fait de façon relativement simple, car elle ne demande pas l’intervention de nombreux corps de métiers comme c’est le cas pour la véranda chaude. Elle ne nécessite en outre aucune demande d’autorisation ou de permis de construire préalable. Le fait qu’elle ne soit pas isolée fait de plus considérablement baisser son coût, de même que l’absence de système de chauffage en son sein. On peut ainsi considérer qu’il s’agit là d’une solution à la fois économique et très peu impactante sur l’environnement, ce qui s’avère être une préoccupation essentielle des ménages quant à leur consommation.

Une troisième option : la pergola

C’est, en effet, une autre possibilité, assez proche des deux précédentes. Le postulat initial de la pergola est d’offrir un espace couvert sous forme de tonnelle. Celle-ci peut-être installée en étant adossée à l’un des murs de votre maison, tout comme elle peut être indépendante en reposant sur 4 pieds. Son toit peut être équipé de lamelles d’aluminium orientables, ce qui permet de réguler la quantité de soleil que vous y laissez entrer, ainsi que de vous abriter de la pluie si besoin est.

À vous de voir alors laquelle des trois s’adaptera le mieux à vos besoins.

Autres articles

H24 confinés à la maison, quatre conseils pour limiter la pollution de l’air chez soi

adrien

Reconnaissance vocale : quand l’intelligence artificielle nous parle

adrien

Comment fonctionne la pompe serpilliere ?

administrateur

Une maison « intelligente » pour faire des économies d’électricité

adrien

Squatteurs : ce que dit vraiment le droit

adrien

envisager une vraie protection au-delà de la crise

adrien