Image default
Aménagement

Les différents points à voir pour une rénovation énergétique réussie de votre maison

Rate this post

C’est le bon moment pour vous lancer dans une rénovation énergétique de votre maison. C’est gage de confort, mais c’est surtout un bon moyen pour réduire vos factures. Attention néanmoins, ce genre de projet ne se fait pas aux petits bonheurs la chance. Il y a quelques détails à connaitre et des étapes à respecter. Voici les quelques points à savoir.

Une nouvelle isolation ou un renforcement des isolants déjà en place ?

La première étape pour une rénovation énergétique réussie est d’évaluer vos isolants. Du moins, isolerenove.com vous conseille de tester la qualité de vos isolations de murs et de combles. Selon ce blog sur la maison et les travaux de rénovation, ce sont les principaux ponts thermiques de votre habitation qui pourraient mettre en péril le confort et la convivialité de vos pièces.

Par contre, ce n’est pas toujours utile de tout revoir. En effet, un simple renforcement peut suffire dans certains cas. Ce qui réduira le budget pour vos travaux. Tout dépend surtout de l’âge de votre bâti. Pour les constructions qui datent de plus de 20 ans et qui n’ont jamais fait l’objet de quelconque rénovation, des travaux en profondeur seront utiles. En effet, sur ces dernières, les isolations laissent souvent à désirer, causant ainsi les déperditions de chaleur importante.

D’un autre côté, s’il s’agit simplement d’une remise aux normes de votre bâti, les artisans peuvent vous conseiller d’ajouter quelques centimètres d’épaisseur à vos isolants. Le devis variera selon l’importance des révisions à faire et votre choix d’isolants. Les accessoires naturels sont non seulement plus écologiques, mais aussi plus efficaces. Encore faut-il avoir le budget pour en profiter.

Faut-il ou non changer l’appareil de chauffage ?

rénovation énergétique
rénovation énergétique

Ne touchez pas à votre appareil de chauffage avant de revoir vos isolants. La baisse de température constante dans vos pièces vient peut-être simplement des déperditions.

Par contre, encore une fois, si votre appareil de chauffage date de plus de 15 ans, un remplacement s’impose. C’est d’autant plus le cas si ce dernier fonctionne encore au fioul. C’est le choix le moins écologique qui soit, et ce, malgré sa modicité.

Vous avez des alternatives plus efficaces et plus respectueuses de l’environnement concernant le chauffage. Tel est le cas par exemple des PAC, des appareils de chauffages électriques au sol ou encore des poêles à granulés. Pour un maximum de confort toute l’année, une climatisation réversible peut aussi être une bonne idée. Elle est munie d’une technologie qui lui permet de vous rafraichir l’été et de vous chauffer en hiver.

Qu’en est-il des autres ponts thermiques de votre maison ?

Quitte à vous lancer dans des travaux de rénovation écologique, autant vous attaquer aux autres ponts thermiques de votre maison. En plus des murs, ce peut être le cas de toutes les surfaces en contact avec l’extérieur : les fenêtres et les sols.

Un diagnostic de performance énergétique s’imposera. C’est une prestation que vous proposeront les artisans certifiés RGE. Il s’agira de mesurer le taux de déperdition sur chaque espace pour mettre la priorité sur les points les plus faibles de votre structure.

Vous avez des fenêtres simples vitrages ? Les infiltrations et l’humidité proviennent certainement de là. La norme exige désormais un double vitrage au minimum.

Le souci provient du sol ? Quelques alternatives existent : les bandes de désolidarisation, une chape flottante, ou un peu d’isolant sous le sol de la maison, etc.

Focus sur le financement de vos travaux

Évidemment, tous ces travaux nécessitent des financements. Comptez entre 200 et 450 euros le m2 pour une rénovation énergétique complète. Ce qui peut monter à plusieurs dizaines de milliers d’euros pour les grandes propriétés.

Heureusement, vous pouvez compter sur les banques et les crédits subventionnés par l’État. Tel est le cas par exemple du PTZ+. C’est un emprunt, sans taux, qui vous ouvre les portes à un capital de 30 000 euros à condition de les allouer à ce genre de projet.

L’agence ANAH peut également vous proposer une subvention MaPrimeRenov. De quoi payer toute ou partie des équipements et des frais nécessaires pour l’amélioration du DPE de votre maison.

Il y a aussi d’autres aides financières pour lesquelles ce type de chantier sera éligible. Néanmoins, elles interviennent sous forme de remboursement des dépenses que vous avez déjà effectuées. Tel est le cas par exemple des crédits d’impôt, du chèque énergie, etc.

Trouver le bon artisan avec qui travailler

Il y a une condition qui unit toutes ces aides financières : vous ne devez pas faire les travaux vous-même. Vous aurez besoin de présenter un devis proposé par un artisan certifié RGE pour faire une demande de prise en charge. Assurez-vous que le certificat RGE de votre prestataire soit toujours valable.

De toute façon, avec un professionnel, vous garantissez la réussite de vos travaux. Sans compter que vous vous facilitez les choses. Il faut un certain savoir-faire et un maximum de minutie pour prendre les mesures et proposer des solutions personnalisées pour chaque bâti.

Autres articles

Contacter un électricien à Lyon pour tous vos travaux

administrateur

Pourquoi faut-il opter pour un garde-corps verre ?

administrateur

Pourquoi réaménager les espaces de vie de votre ville avec du mobilier urbain ?

administrateur

Maximisez l’espace avec une pergola en kit : du matériau aux étapes d’installation

administrateur

Quelles sont les differentes formes d’escalier ?

administrateur

Pourquoi opter pour une piscine en coque de polyester ?

administrateur